Albert Camus est né le 7 novembre 1913 à Mondovi (aujourd'hui Dréan), près de Bône (aujourd'hui Annaba) en Algérie, et mort le 4 janvier 1960 à Villeblevin, dans l'Yonne, en France. C'est un écrivain et philosophe français, aussi journaliste militant engagé dans la Résistance française.

Son œuvre comprend des romans, des pièces de théâtre, des films, des nouvelles, des poèmes et des essais dans lequel il développe un humanisme fondé sur l'absurdité de la condition humaine.

En 1957, il reçoit le Prix Nobel de Littérature.

Son œuvre[modifier | modifier le wikicode]

Une panthéonisation avortée[modifier | modifier le wikicode]

Le 19 novembre 2009, le journal Le Monde annonce l'intention du président Nicolas Sarkozy de faire entrer Albert Camus au Panthéon. Dès le lendemain, son fils, Jean Camus, s'oppose au transfert(1), craignant une récupération politique, alors que sa fille, Catherine Camus(2), n'est pas aussi tranchée, et y voit "un symbole pour ceux pour qui la vie est très dure"(3).

Articles connexes[modifier | modifier le wikicode]

Bibliographie[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

(1) Le fils d'Albert Camus refuse le transfert de son père au Panthéon in Le Monde du 21 novembre 2009.

(2) "Tu es triste papa ? Non, je suis seul" Interview de Catherine Camus in NouvelObs du 20 novembre 2009.

(3) Pour Catherine Camus, ce serait "un symbole pour ceux pour qui la vie est très dure" in Le Monde du 21 novembre 2009

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.